10 traitements naturels contre la constipation

Souvent occasionnelle et de rares fois chronique, la constipation est une baisse significative de la fréquence des selles. Doublées d’une difficulté pour les éliminer, les selles peuvent selon le cas, être douloureuses ou trop dures. Si le facteur de risque le plus évoqué est l’alimentation, la constipation peut également être la conséquence d’autres éléments. On peut évoquer entre autres facteurs le changement des habitudes quotidiennes,  le manque d’activités sportives, le vieillissement etc. Comment guérir de ce mal sans avoir recours au train-train médical ? Voici 10 remèdes naturels à ce propos.

Quelques astuces liées aux habitudes alimentaires 

Qu’il s’agisse d’une constipation occasionnelle ou chronique, des traitements efficaces et adéquats destinés à vous soulager existent. Comme vous pouvez déjà l’imaginer, ceux-ci ont pour la plupart trait aux habitudes alimentaires. 

Le jus d’agrumes

Rangé sous la cohorte des laxatifs stimulants, les agrumes sont des stimulants qui agissent directement sur le côlon. Riches en vitamines et surtout en vitamines C, ils ont un effet direct sur tout le système digestif en l’occurrence le transit intestinal. Par leur action, le processus de l’occlusion intestinale est mis à mal, afin de faciliter une meilleure circulation des selles. 

Toutefois afin d’éviter les risques de survenue des troubles, il est préférable de consommer ces jus que pour des situations d’urgence. De même, afin de bénéficier de toutes les vitamines contenues dans les fruits, il est recommandé de prendre les jus aussitôt leur préparation achevée. Comme exemple de jus, vous pouvez essayer les jus d’orange, de pamplemousse ou d’autres encore. 

À Lire Aussi  Traitements naturels contre les ballonnements

Les graines de sésames

Plante oléagineuse à fort potentiel nutritionnel, les graines de sésame peuvent être utilisées sous une multitude de formes. Lorsqu’il est question de lutter contre la constipation, vous pouvez choisir de les prendre directement ou de les moudre.

En effet, quand elles sont utilisées comme tel, elles produisent une huile sans cholestérol qui permet d’humecter l’intestin et de lutter par ricochet contre une quelconque occlusion. Si  vous ne voulez pas les consommer crues, vous pouvez les passer à un moule à café. Utilisez le résultat obtenu pour saupoudrer  vos différents repas. 

L’utilisation des fibres

Peu ou presque pas digérées par l’intestin grêle, les fibres sont plutôt l’apanage du côlon. Leur rôle principal est de racler du tube digestif, tout en absorbant de l’eau, les différents déchets et particules qui s’y trouvent. Par ce procédé, les selles acquièrent plus volume et deviennent du coup plus molles pour être évacuées. 

Les aliments riches en fibres sont entre autres les céréales ; certaines légumineuses comme les haricots, les lentilles et les amandes. On peut également ajouter à la liste des aliments les fruits et les légumes. Cependant, il faut noter que la consommation de fibres comme remède naturel à la constipation doit être également suivie d’une bonne consommation d’eau.

Autres astuces liées aux habitudes alimentaires

Hormis les astuces ci-dessus, d’autres méthodes naturelles sont et peuvent être utilisées pour lutter contre les occlusions intestinales.

L’eau citronnée ou le café

Il est admis et connu de tous que l’eau citronnée, grâce à l’acide citrique, permet de stimuler la digestion. Mais ce qu’on sait peu, c’est qu’elle facilite le drainage des déchets ou toxines de l’organisme. Par cet acte, elle participe aux risques d’occlusions intestinales. Pour réussir la méthode, il faut presser dans un verre d’eau tiède ou de thé un ou deux citrons frais. 

À Lire Aussi  Baie de goji danger : Faut-il s’inquiéter ?

Comme dans le cas de l’eau citronnée, on peut également utiliser certaines boissons chaudes pour lutter contre la constipation. C’est le cas du café qui stimule aisément le côlon et permet par conséquent de soulager l’occlusion intestinale. 

Boire assez d‘eau

Généralement, un être humain doit boire en moyenne 2 litres d’eau par jour soit entre 6 et 8 verres d’eau répartis entre le repas. En effet, l’eau est un aliment qui une fois dans l’organisme va faciliter non seulement le transit des aliments mais surtout la digestion de ceux-ci.

L’utilisation de la bourdaine  

Connue sous plusieurs appellations comme bois noir ou aulne noir, il s’agit d’un petit arbrisseau d’une demi-douzaine de mètre de hauteur. Présente dans les zones humides de l’Europe, elle est connue pour être l’un des meilleurs remèdes contre la constipation. Pour espérer un résultat probant, une posologie est à respecter. 

En premier, il faut disposer d’une tasse d’eau froide dans laquelle mettre une cuillère à café de la plante transformée en poudre. Ensuite, faites bouillir le mélange dans une casserole pendant cinq minutes. Après, faites infuser le tout pendant un quart d’heure. Enfin, filtrez et buvez. Mais compte tenu de sa forte action, il est déconseillé de boire cette tisane sur plusieurs jours. 

Les plantes remèdes

Certains aliments ou plantes peu connus ont la grâce de lutter efficacement contre l’occlusion intestinale. Parmi ceux-ci on peut citer le Lin qu’il faut consommer sous formes de graines moulues. Nous avons également le Psyllium ispaghul ; du sterculia et le konjac. 

On peut aussi utiliser d’autres plantes comme la cascara, le tamarin ; la rhubarbe du fait de leur effet laxatif sur l’organisme en général et sur l’intestin en particulier. Mais nonobstant cette vertu, ces plantes demeurent des plantes aux actions très fortes et irritantes pour l’intestin. Pour cela, les consommer de façon répétitive est proscrite. 

À Lire Aussi  Reprendre le sport après l’accouchement : nos bons plans

Les probiotiques 

Ce sont des micro-organismes présents dans l’organisme et qui constituent la flore intestinale. Leur but étant de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles à l’homme. Ils permettent également de réguler dans le cas de la flore intestinale le transit et d’améliorer ainsi l’évacuation des selles. 

Autres traitements naturels

Il existe d’autres traitements tout aussi naturels mais qui ne sont pas du ressort de l’alimentation. C’est le cas principalement de la pratique régulière des activités physiques et d’autres règles. 

Les activités physiques 

On ne le dira jamais assez, les bienfaits du sport sur la santé sont multiples. En effet, les activités sportives permettent de stimuler l’organisme entier et surtout le tube digestif. En pratiquant certaines activités comme la marche, la gymnastique ou d’autres exercices physiques, vous stimuler le processus digestif de votre organisme. Pour preuve, après un repas, efforcez-vous à bouger un peu bien qu’il soit souvent très tentant de s’allonger. 

Aller à la selle quand il le faut

Pour des raisons justifiées ou pas, certains se privent de répondre au besoin d’aller à la selle. Ce fait à première vue anodin  peut être la cause d’un épisode d’occlusion intestinale. En effet, il faut noter que quand les selles ne sont pas vite évacuées, il devient plus difficile après entraînant ainsi des complications ou augmentant selon le cas les risques d’hémorroïdes.  

C’est d’ailleurs en ce sens que les médecins recommandent à ceux qui sont sujets aux problèmes de constipation d’aller à la selle au moins 2 fois par jour.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa