Chorizo cuit : une Femme enceinte peut elle en manger ?

Chorizo cuit : une Femme enceinte peut elle en manger ?

La grossesse est une période au cours de laquelle les habitudes des femmes changent notamment celles liées à l’alimentation. Ainsi, elles peuvent avoir envie de manger un  repas puis quelques secondes après ce même mets demandé devient répugnant. Quelles que soient les préférences alimentaires, la consommation de charcuteries est interdite aux femmes enceintes, mais ceci à des exceptions près. Il est donc légitime de se demander si une femme enceinte peut-elle manger du chorizo cuit ? Cet article vous permet d’élucider ce point d’ombre. 

Qu’est-ce que le chorizo ? 

Encore appelé chouriço en portugais, le chorizo est un type particulier de charcuterie qui occupe une place importante dans la gastronomie espagnole et portugaise. Il se présente sous la forme d’un saucisson avec deux aspects différents. Il peut être soit  allongé et replié, soit large et droit. Cette charcuterie est fabriquée à base d’un mélange de viande de porc et de bœuf ou seulement à base de porc. Pour donner un goût fruité et sa couleur rouille, le chorizo est assaisonné avec du paprika, un piment particulier d’Espagne. 

Il est fréquent de retrouver le chorizo dans plusieurs préparations notamment dans les tapas, les sandwichs ou sur les pizzas. En Espagne, son pays d’origine, il sert à améliorer la valeur nutritionnelle des légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots blancs, …). Coupé en fines tranches, il peut être mangé seul. En France, il est retrouvé sur les plats de riz et dans les salades. 

Les risques auxquels est exposée une femme enceinte qui consomment du chorizo

chorizo femme enceinte

Le chorizo est fait dans de l’intestin grêle ou gros du porc et donc présente tous les risques liés aux charcuteries. En effet, le tube digestif des animaux tels que le porc et le bœuf possèdent de nombreuses bactéries. Ces dernières sont toujours présentes dans les charcuteries et donc dans le chorizo. Les bactéries les plus dangereuses au cours de la grossesse sont celles de la toxoplasmose (Toxoplasma gondii) et celle de la listériose ( Listeria monocytogenes). 

Infection à la toxoplasmose

La toxoplasmose constitue un des facteurs les plus tératogènes pour les futurs bébés. Elle entraîne des malformations chez le fœtus et peut même amener à la mort fœtale. Elle peut être à la base d’un retard mental chez l’enfant à naître. Il est possible que la femme soit immunisée contre cette maladie si elle a été en contact avec les chats. Ces derniers sont des hôtes de la bactérie responsable de la toxoplasmose. 

Une prise de sang au début de la grossesse permet d’avoir le cœur net par rapport au taux de la toxoplasmose. En cas de non-immunisation, la femme sera suivie avec des tests réguliers jusqu’à la fin de la grossesse. Elle devra respecter toutes les règles de prévention d’une quelconque contamination : l’éviction des chats, le lavage des mains, la non-consommation de charcuteries, de légumes mal lavés. Même en cas d’une immunisation, le risque de contracter la listériose est toujours présent. 

Infection à la listériose

La listériose induit chez la femme enceinte, une véritable symptomatologie grippale. Elle n’est pas aussi banale chez le fœtus. Le bébé à naître peut contracter la listériose et développer ainsi une forme congénitale. La grossesse peut être interrompue du fait de la multiplication du Listeria monocytogenes. Les fausses couches sont fréquentes en cas de listériose. Elle peut également causer une mort fœtale in utero, c’est-à-dire dans l’utérus. 

La grossesse, proscrit-elle la consommation de chorizo ?

Le chorizo se présente sous deux formes consommables : le chorizo frais ou à cuire ou cru et le chorizo cuit. Le premier est formellement interdit de consommation chez les femmes enceintes. La consommation du chorizo cuit est autorisée, mais sous certaines conditions. En effet, le chorizo doit être cuit à plus de 200 °C dans un four. A cette température de cuisson, les bactéries contenues dans le chouriço sont mortes, et donc leur virulence est nulle. En absence de bactéries vivantes, le risque de développer la toxoplasmose et/ou la listériose est nul. 

Il est toutefois recommandé de faire cuire à domicile soi-même le chorizo. Ce faisant, vous avez la certitude du respect des conditions de cuisson. Il est donc évident qu’il faut éviter le plus possible de commander des chorizos cuits, et même de manger tout plat non fait à domicile et contenant des charcuteries. Par exemple, les pizzas, les salades, les tapas, les sandwichs, les sauces contenant du chorizo sont à proscrire chez la femme enceinte. 

Que la femme enceinte soit immunisée ou non, elle ne doit en aucun cas consommer ni du chorizo cru ni du chorizo non cuit à domicile. Dans ces deux cas, le risque de contracter la toxoplasmose et/ou la listériose est toujours présent avec toutes les conséquences qu’elles peuvent induire. 

Que faire en cas de non-respect des conditions de consommation ?

Si par inattention la femme enceinte consomme de la pizza ou de la salade contenant du chorizo, les réflexes à avoir dépendent de son état bactériologique. Si elle est immunisée contre la toxoplasmose, le pronostic est bon. Le seul risque qui existe dans ce cas est celui de la listériose. 

Sur le plan épidémiologique, la listériose est extrêmement rare. Ainsi, si ce n’est qu’un petit morceau de chorizo cuit, pas besoin de paniquer surtout en l’absence de symptômes (maux de têtes, écoulement nasal, fièvre, signes digestifs, …). En présence de signes même légers et/ou en absence d’immunisation contre la toxoplasmose, vous devez au plus vite consulter un médecin pour bénéficier d’une prise en charge adéquate. 

Plusieurs classes d’aliments sont interdites aux femmes pendant leur grossesse pour préserver la vie de l’enfant à naître. Les charcuteries dont fait partie le chorizo sont concernées par cette règle. Il existe cependant des charcuteries qui sont autorisées à certaines conditions. Ainsi, il est possible pour la femme enceinte de consommer du chorizo cuit sans craindre un quelconque effet indésirable ni pour elle ni pour son enfant. Mais, elle devra s’assurer de l’absence de bactéries vivantes dans le chorizo à consommer.Pour cela, elle doit veiller à faire cuire le chorizo à domicile au four à plus de 200 °C. Le chorizo cru est interdit chez la femme enceinte, car il peut contenir des bactéries vivantes.

À Lire Aussi  Arsenic : poisson ? Danger, risque de cancer ?

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Keto Coffe Avis et Prix

Keto Coffe Avis et Prix

Perdre quelques kilos est un souci majeur pour une multitude de personnes, surtout lorsqu’elles se trouvent en surpoids ou en situation d’obésité. Pour remédier à