Comment soigner une dépression ?

dépression

La dépression représente l’une des pathologies (maladies) très graves qui ne soigne pas tout seule et qui peut s’empirer si rien n’est fait. Toutes les opinions des spécialistes sur la question de la dépression non traitée convergent au même point. C’est officiel, toute dépression non traitée peut s’aggraver et entraîner des problèmes de santé physique considérables. Le risque est grand au point où ce manquement peut conduire à une mort prématurée surtout quand il s’agit d’une maladie cardiovasculaire. Ainsi, la nécessité de traiter la dépression n’est plus à démontrer. Toutefois, ce traitement requiert la collaboration entre le patient et son médecin généraliste, son psychiatre et encore d’autres spécialistes de la santé. Tour d’horizon.

Établissement d’une relation de confiance (de base) entre le patient et son médecin traitant

La réussite du traitement d’une personne dépressive passe nécessairement par la construction d’une confiance de base entre le patient et ses médecins traitants. Le psychiatre, le médecin généraliste et éventuellement d’autres professionnels de la santé doivent mettre en place une relation de soutien et d’aide avec la personne en état dépressif. Ce n’est qu’à partir de là qu’une prise en charge thérapeutique qualitative peut être espérée. Comme c’est le cas pour toutes les maladies évolutives dans le temps, l’information donnée au patient, voire son entourage (sur son accord), joue un rôle important.

À Lire Aussi  Les traitements naturels de la balanite

Elle facilite chez la personne dépressive la compréhension de l’enjeu du traitement qu’il va suivre et son adhésion sans contestation. Le médecin discute avec son patient sur le choix du traitement et le mécanisme de sa mise en œuvre et éventuellement sur la nécessité d’un suivi qui permettra, au besoin, l’ajustement de la prise en charge. Chaque professionnel de santé invité dans la résolution de ce problème de santé psychique doit faire ce même exercice pour mettre la personne dépressive en confiance. Traditionnellement, les traitements médicamenteux ou antidépresseurs et la psychothérapie sont les plus connus, mais il y a d’autres moyens thérapeutiques qui s’y invitent.

Les antidépresseurs : une approche efficace pour soulager une dépression

Un traitement antidépresseur est un soin médicamenteux qui consiste à donner des médicaments antidépresseurs au patient. Ces derniers agissent sur le cerveau pour rééquilibrer ou ramener de l’ordre dans ses problèmes de fonctionnement (dysfonctionnements). Peu importe les causes réelles de cette maladie, ces médicaments sont très souvent très puissants et efficaces quand ils sont prescrits à bon escient. Manifestement, ils facilitent l’atténuation de certains symptômes comme l’appétit, les troubles du sommeil… Ils favorisent de même un peu de tonus pour envisager la vie sous un jour meilleur.

Le traitement médicamenteux n’est pas utile dans toutes les dépressions en ce sens qu’il dépend de l’intensité de celle-ci. Toutefois, dans la plupart des cas, c’est la première chose à faire pour soulager le patient quand même que ses effets ne s’observeraient pas systématiquement. Vous ne pourrez commencer par observer son résultat qu’à partir de la 2e et 3e semaine du traitement alors que les soins durent entre 6 et 12 semaines. Après ce temps, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 4 à 6 mois pour consolider le résultat.

À Lire Aussi  Crises d’angoisses : Les 7 erreurs à éviter

Soigner la dépression : les psychothérapies sont une solution très prometteuse

La psychothérapie est très prisée désormais dans le traitement de la dépression de toute nature. Elle facilite la régression des symptômes dépressifs, provoque la rémission durable ou réduit significativement la fréquence des récidives. Cette nouvelle approche représente un traitement idéal dans le cas des dépressions considérées comme légères. Cependant, quand la situation paraît plus grave, la psychothérapie doit s’accompagner avec un traitement médicamenteux/antidépresseur.

Cette thérapie peut se faire de façon individuelle, familiale ou en groupe, car cela dépend du type de psychothérapies auquel le patient est admis. C’est un choix qui se fait en fonction des symptômes, des contraintes et de la demande du patient (celui qui souffre de la dépression). Le mieux serait d’en parler avec votre psychiatre qui saura vous recommander une thérapie plus appropriée.

Soulager la dépression : les autres traitements auxquels penser

Dans certains cas très délicats comme celui où le patient dépressif est inhibé, apathique au point de ne plus être capable de s’occuper de lui-même, l’hospitalisation s’avère nécessaire. Cette option peut être aussi envisagée quand vous craignez une tentative de suicide. La luminothérapie ou photothérapie est très recommandée dans les situations de dépression saisonnière causée par un manque de lumière. Enfin, il y a également la stimulation magnétique transcrânienne et l’électro-convulsivothérapie qui peuvent être très utiles dans le traitement de la dépression après échec des thérapies classiques.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Tout savoir sur la cervicalgie

Sur la totalité des Français, 40 % au moins souffrent régulièrement de douleurs au cou. Il s’agit de la cervicalgie. Si vous faites partie de ces