Comment stopper l’insuffisance rénale ?

L’insuffisance rénale (IR) est l’incapacité du rein à assurer l’épuration des déchets et maintenir en équilibre les liquides de l’organisme. Elle possède une multitude de causes et de facteurs favorisants mais le plus intéressant c’est les différents processus d’éradication de cette maladie. Il en existe deux types dont une aiguë et l’autre chronique.  Voici les traitements pour chaque type et les mesures diététiques à respecter.

L’insuffisance rénale chronique (IRC)

Étant souvent sous-jacente à une affection telle que l’hypertension artérielle ou le diabète, il faudra éliminer la maladie en cause. Aussi, elle ne peut pas être guérie, cependant les traitements permettent de ralentir ou empêcher sa progression 

La dialyse 

La dialyse est une technologie conçue pour éliminer les déchets métaboliques d’un dialysat à travers une membrane filtrante et les mettre en contact avec le sang du patient. Cette membrane peut être synthétique, dans un appareil appelé dialyseur, ou un biofilm dans le péritoine du patient. Le choix de la technique de dialyse dépend des capacités et des préférences du patient, puis de ses antécédents médicaux.

  • La dialyse péritonéale

Elle consiste à faire passer en permanence un tube mince (cathéter) à travers la paroi de l’estomac et à le placer dans l’espace entre les deux couches du péritoine le remplissant ainsi de dialysat. Les déchets métaboliques et l’excès d’eau sont ensuite filtrés à travers les parois des vaisseaux sanguins du péritoine et pénètrent dans le dialysat, qui sera aspiré et remplacé par du dialysat « propre ». 

À Lire Aussi  La Spiruline pour les animaux : Nos conseils

La dialyse péritonéale est contre-indiquée chez les personnes obèses ou dénutries, ayant déjà subi une chirurgie gastrique, une insuffisance respiratoire chronique ou une immunosuppression sévère.

Après quelques années, l’effet de la dialyse péritonéale a tendance à diminuer, une hémodialyse ou une transplantation rénale est donc nécessaire.

  • L’hémodialyse

L’hémodialyse est une technique de filtration réalisée dans des centres spécialisés. Le patient est relié à une machine dans laquelle son sang va passer au contact de la membrane synthétique, elle-même en contact avec le dialysat. Le sang filtré est ensuite réinjecté au patient.

Elle dure quatre heures et doit être répétée 3 fois par semaine en moyenne. Ses complications peuvent toucher les articulations et le cœur et les vaisseaux sanguins. 

La greffe de rein

La transplantation rénale est le traitement de choix pour l’insuffisance rénale chronique. Elle peut être obtenue d’un défunt ou réalisée avec des reins donnés par les proches du patient. Parce qu’il est possible de vivre avec un seul rein, la transplantation d’un donneur vivant peut compenser en partie la pénurie d’organes de donneurs décédés. Après la transplantation, un traitement médicamenteux est administré à vie pour éviter le rejet.

La qualité de vie et l’autonomie des greffés sont meilleures que celles des patients dialysés. Elle est contre-indiquée pour les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies graves. Il faudra renouveler la greffe chaque 20ans. 

Les médicaments 

Les médicaments utilisés dans le traitement de l’insuffisance rénale chronique sont différents selon le stade de la maladie, sa genèse et les spécificités de chaque patient.

À Lire Aussi  Comment savoir si on est enceinte en touchant son ventre ?

Ils peuvent être utilisés pour augmenter la production d’urine, lutter contre l’hypertension artérielle, réduire la production d’acide urique, contrôler le taux de cholestérol sanguin (statines) ou normaliser le taux de cholestérol sanguin. 

L’insuffisance rénale aiguë (IRA)

L’insuffisance rénale aiguë est traitée généralement en urgence, par une transfusion et une réhydratation. Si celle-ci est liée à une obstruction, il est possible que le praticien mette en place une sonde rénale.

Les mesures hygiéno-diététiques

Il faut réduire la consommation journalière de protéines en dessous du seuil de 0,8-1g de protéines/kg de poids/jr. 

En cas d’HTA, réduire sa consommation en sel et en matières grasses. Il est également possible de limiter la quantité de liquides ingérés chaque jour. Utiliser un nutritionniste pour aider le patient à apprendre à boire et à manger afin de faciliter la tâche du rein. Réduire la consommation de tabac, de boissons alcoolisées et faire une activité physique régulière influence positivement la maladie.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Comment soigner un mal de dents ?

Lorsqu’un mal de dents survient, il devient difficile pour toutes personnes d’arriver à mettre ses idées sur autre chose. Heureusement, il existe de nombreuses façons

dépression

Comment soigner une dépression ?

La dépression représente l’une des pathologies (maladies) très graves qui ne soigne pas tout seule et qui peut s’empirer si rien n’est fait. Toutes les