Crises d’angoisses : Les 7 erreurs à éviter

Crises d’angoisses

Encore qualifiées d’anxiétés, les crises d’angoisse sont un sentiment d’inquiétude, de malaise ou de peur qui peut être minime ou avoir une portée plus étendue. Selon la personne, la manifestation de cet état d’anxiété variera d’un effet imperceptible à une impression d’être sujet à une crise cardiaque. En effet, les effets que peuvent avoir les crises d’angoisses sur une personne dépendent fortement de la manière dont la personne gère cette situation.

Cela suppose donc qu’il y a certaines attitudes à éviter lorsque vous faites une crise d’angoisse. Généralement, ces attitudes considérées plutôt comme des erreurs constituent les options les plus accessibles auxquelles l’organisme a recours pour gérer l’anxiété. 7 de ces erreurs sont exposées dans le présent contenu. Découvrez-les alors !

Se forcer à vouloir se calmer

Déjà, sachez que lorsque vous faites une crise d’angoisse, votre corps est soit dans un état de fuite ou de combat. Dans l’un ou l’autre des cas, votre rythme cardiaque s’accélère, vous respirez plus vite et vos muscles sont tendus. Votre corps est en préparation pour combattre ou fuir la menace perçue. Il ne servirait donc strictement à rien de vous forcer à rester calme en vous disant de vous calmer. Au mieux, vous le dire ainsi accroîtra votre stress et votre anxiété. Essayez plutôt de comprendre la situation et prenez-la en main.

En effet, étant donné que vous savez que les crises d’angoisses entraînent l’accélération du cœur et d’autres symptômes, il vous reviendra  d’identifier les éléments déclencheurs de votre anxiété. Une fois que vous avez identifié ces sources de vos crises, vous pourrez commencer à les éviter de manière à gérer vos crises de façon plus saine. À titre d’exemple, si votre travail est la source de votre anxiété, alors vous pouvez vous essayer aux exercices de relaxation ou aux techniques de détente avant de commencer votre journée.

Il en est de même pour les discours en public qui sont, pour beaucoup de personnes, une source récurrente d’angoisse. Dans un tel contexte, gardez sur vous une réserve d’eau ou une collation. Ces derniers vous permettront de garder votre calme en cas de survenance d’une crise. Vous pourrez de ce fait prendre le contrôle sur votre anxiété pour vivre une vie plus normale.

Rester statique

Lorsque vous êtes en pleine crise d’angoisse, l’une des premières envies qui vous animent est de rester immobile. Vous aurez donc tendance à vouloir vous mettre en boule en attendant que la crise passe. C’est naturel qu’il en soit ainsi. Toutefois, rester immobile en pleine crise d’angoisse ne serait pas la meilleure alternative pour vous. C’est même l’une des pires solutions pour lesquelles vous pouvez opter. Le fait de demeurer statique pendant une crise d’angoisse peut potentiellement aggraver vos symptômes et même conduire à une véritable crise de panique.

À Lire Aussi  Les meilleurs traitements naturels d’une hypothyroïdie

Ce que vous devez plutôt faire, c’est essayer de changer de position sans bien entendu faire de gestes brusques. Vous pouvez marcher en faisant des allers-retours ou faire des étirements. Le but est de garder votre corps et votre esprit actifs. Avec un peu de chance, cela vous aidera à vous détacher de vos pensées anxieuses et à soulager vos symptômes physiques.

Ainsi, au lieu de rester immobile, continuer à bouger. Les exercices de respiration, la promenade ou encore le simple fait de faire des mouvements sur votre siège peuvent grandement vous aider à empêcher une crise d’angoisse de devenir incontrôlable et à calmer votre corps. Il est une évidence que vous n’en aurez quasiment pas envie. Il n’en demeure pas moins que se déplacer est l’une des meilleures choses que vous devez faire pour sortir de la crise d’angoisse.

Préférer se débarrasser de la crise d’angoisse au lieu de la combattre

L’une des plus récurrentes erreurs que commettent les gens lorsqu’ils font une crise d’angoisse, c’est vouloir tout simplement se défaire de cette dernière au lieu de la combattre. C’est une solution qui leur paraît plus simple et pratique. Le bémol, c’est que cette solution peut aussi aggraver votre état de stress et engendrer par la même occasion une vraie crise de panique.

Dès lors que vous êtes au milieu d’une crise de panique, vous devez faire l’effort de l’accepter et de la surmonter plutôt que de vouloir la refouler. Pour ce faire, essayez de vous détendre et laissez votre esprit aller à la rencontre de vos sentiments. Faites l’effort de vous rappeler que cette crise de plus n’est que passagère et que vous finirez par vous sentir mieux. Si vous voulez tout savoir, l’acceptation est la clé maîtresse de la gestion de l’anxiété.

Fumer pour se relaxer

Il peut être tentant de vouloir fumer une cigarette vite fait pour vous calmer pendant que vous faites votre crise d’angoisse. Opter pour ce choix ne serait aucunement judicieux et serait encore moins propice pour votre état d’anxiété. Ceci pour deux raisons : la cigarette ne procure aucun soulagement à proprement parler. Elle met également en danger votre santé. À cet effet, des études ont démontré que fumer une cigarette est susceptible d’aggraver votre anxiété sur le long terme.

Si vous cherchez un autre moyen de vous détendre pendant votre crise d’angoisse, préférez autre chose à l’instar de la respiration profonde, de la musique apaisante ou encore de la promenade. D’une façon ou d’une autre, vous devez obligatoirement éviter de fumer parce que cela ne vous aidera pas à mieux aller. Dans le pire des cas, essayez de boire un grand verre d’eau. Vous vous sentirez assurément mieux.

À Lire Aussi  Les traitements naturels : bronchite

Cacher ses crises d’angoisse sans en parler

L’état d’anxiété est une situation normale de ressentis que toute personne vit à un moment ou à un autre. C’est juste qu’il ne se manifeste pas de la même façon chez tout le monde et sa fréquence diffère également d’une personne à une autre. Ainsi, certaines personnes souffrent d’une anxiété chronique qui peut interférer dans leur vie au quotidien. Si vous êtes de ces personnes, ne considérez pas vos crises d’angoisse comme un sujet tabou ou un handicap.

Il est vrai qu’il peut être préférable de se cacher jusqu’à ce passe ce sentiment. Cependant, des recherches menées sur le sujet ont démontré que cette approche est inefficace et peut dans  certains cas aggraver votre situation avec le temps. Au lieu donc de vous cacher pendant vos crises d’angoisse, préférez les affronter à la face de tous. Cela ne veut strictement pas signifier que vous devez vous mettre en danger, mais que vous devez plutôt les affronter activement.

Pour ce faire, essayez d’en parler autour de vous pour vous faire aider. Il n’y a aucune honte ou peur à cela. Que ce soit à un membre de votre famille, à un ami, ou à votre thérapeute, vous devez parler ouvertement de votre anxiété. Le faire ainsi peut vous aider à mieux comprendre et gérer les symptômes de votre crise d’angoisse. Vous pourrez de ce fait apprendre progressivement à contrôler votre anxiété et à mener une vie plus normale.

Ne pas reconnaître être sous l’emprise d’une crise d’angoisse

Certaines personnes souffrent d’une anxiété développée à un tel point qu’elle interfère avec leur capacité à vivre quotidiennement. De ce fait, face à une situation anxiogène, ces personnes refusent de reconnaître ou d’admettre qu’elles sont sous l’emprise d’une crise d’angoisse. Ils prétendent donc se dire que tout va bien, ce qui est de nature à aggraver leur situation. En effet, lorsque vous prétendez que vous ne ressentez pas d’anxiété, vous limitez vos chances de circonscrire votre problème et par la même occasion d’y remédier.

Ne pas reconnaître ou admettre ses crises d’angoisses revient à mettre un pansement sur les symptômes dont vous êtes victime. Il est alors important de reconnaître cette émotion et de la gérer de la façon la plus saine possible. Pour remédier à ce problème, il faut éviter de vous exposer aux éléments déclencheurs lors de vos états d’anxiété. Comprenez par « éléments déclencheurs » tout ce qui déclenche un souvenir de l’événement traumatique.

Lesdits déclencheurs peuvent être d’origine externe comme le fait d’entendre pétarader une voiture ou de voir une personne ressemblant à l’agresseur. En parallèle, les déclencheurs peuvent aussi être d’origine interne à l’instar des souvenirs, des odeurs ou des sensations. Lorsque vous évitez ces déclencheurs, vous aurez toujours l’impression d’être en tout temps sur vos gardes. Cela rendra sensible votre cerveau qui considérera tout et n’importe quoi comme un déclencheur.

À Lire Aussi  10 traitements naturels contre la constipation

Un autre procédé consistera à vous exposer de manière progressive à vos déclencheurs. C’est ce qui est qualifié de « désensibilisation ». Il consiste à identifier vos déclencheurs et à les classer par ordre d’intensité (du moins intense au plus intense). Dès lors que la liste est établie, vous pouvez commencer par vous exposer aux déclencheurs moins intenses et progressivement jusqu’au plus intense.

N’oubliez pas, si vous ressentez, lors de votre exposition à vos déclencheurs, une réaction d’anxiété, elle finira par s’estomper. Avec l’exposition et le temps, votre cerveau apprendra que le déclencheur n’est pas dangereux. Le processus de la désensibilisation peut paraître lent et difficile, mais il s’avère être le moyen le plus efficace de gestion des déclencheurs d’anxiété.

Prendre les médicaments comme unique solution

Beaucoup de personnes souffrant de crises d’angoisse ont pour habitude de penser qu’elles doivent prendre des médicaments pour se sentir mieux. Les médicaments peuvent certes constituer un traitement efficace pour certaines personnes. Ils ne sont cependant pas la seule solution à explorer. Il existe en effet plusieurs autres méthodes qui sont efficaces dans le traitement des crises d’angoisse. En fait, la combinaison de plusieurs traitements est plus efficace.

Au titre des autres traitements possibles pour les crises de panique, il peut être fait mention de la thérapie cognitivo comportementale qui peut aider les sujets à comprendre et à modifier les schémas de pensée qui sont favorables à l’anxiété. En outre, les techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation peuvent s’avérer très utiles pour réduire le stress et favoriser le calme. De plus, il a été démontré que l’exercice physique est un traitement efficace de l’anxiété. Avec une approche holistique du traitement, vous trouverez la solution qui vous correspond le mieux.

Symptômes d’une crise d’angoisse

Lorsque vous subissez les affres d’une crise d’angoisse, vous vous sentirez oppressés avec une impression de fin du monde imminente. Vos mains transpirent, votre cœur s’emballe et il peut arriver que vous ayez l’impression que vous allez vous évanouir incessamment. En dépit de toutes ces manifestations, il est important de préciser que les crises d’angoisse ne sont pas rares et qu’il y a des astuces simples que vous pouvez adopter pour vous calmer.

En premier lieu (et c’est ça le plus important), vous devez obligatoirement essayer de contrôler votre respiration. Vous devez lui imposer un rythme donné. Inspirez de manière lente et profonde et efforcez-vous d’expirer tout aussi lentement. Cette manière de faire contribuera à ralentir votre rythme cardiaque et à soulager vos symptômes.

Par la suite, concentrez-vous sur autre chose en vous distrayant avec un livre ou une conversation. Pour finir, rappelez-vous que la crise d’angoisse finira par passer et que tout ira pour le mieux. Les conseils et astuces libellés vous aideront à surmonter n’importe quelle crise d’angoisse.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Tout savoir sur la cervicalgie

Sur la totalité des Français, 40 % au moins souffrent régulièrement de douleurs au cou. Il s’agit de la cervicalgie. Si vous faites partie de ces