Cystite spasfon ou doliprane : Tout savoir

Cystite spasfon ou doliprane

La cystite fait partie des infections de l’appareil urinaire et se caractérise généralement par une inflammation intense et progressive dans la vessie. C’est un mal à combattre à tout prix. Et pour le combattre justement, le Spasfon et le doliprane sont tous deux des médicaments apparemment indiqués. Mais pour plus d’efficacité, lequel des deux choisir réellement ? Voici le point.

Quelles sont les causes de la cystite ?

Pour éradiquer sûrement un mal, il faut s’en prendre plutôt à ses racines ; c’est-à-dire qu’il faut connaître ses racines et les déterrer. En termes de racine ou origine, la cystite est le plus souvent provoquée par une bactérie connue sous le nom d’Escherichia coli. Il s’agit d’un corps virulent qui se loge dans un coin de l’appareil digestif. Furtivement, il suit le même chemin que les nutriments et passe dans l’urètre par le mécanisme de l’excrétion urinaire. La bactérie s’implante dans la vessie pour se multiplier. Pour des raisons anatomiques, cette bactérie est plus présente chez la femme que chez l’homme.

La bactérie qui gouverne la cystite se trouve aussi parfois dans les spermicides et pénètre dans l’urètre des femmes qui font usage de tels produits pendant les relations sexuelles. Les femmes ménopausées sont aussi très exposées à la maladie, dans la mesure où elle peut être causée par la chute de la production d’œstrogène dans leur organisme.

À Lire Aussi  Quels sont les avantages à louer son matériel médical 

Spasfon ou Doliprane, lequel choisir ?

À l’issue d’une consultation médicale en cas de cystite, le médecin ne décide pas s’il faut du spasfon ou du doliprane sur un coup de tête. Il faut observer a priori les symptômes de l’infection. Suivant la gravité des signes ou des douleurs observés, le traitant a le choix entre un traitement avec le spasfon ou avec le doliprane.

Dans quel cas préconiser le traitement avec le doliprane ?

Nul ne doute du fait qu’il existe plusieurs médicaments spécifiques pour combattre les infections urinaires. Cependant, lorsque la douleur ressentie par le patient devient énorme et insupportable, le professionnel peut faire l’option du doliprane en raison de ses effets analgésiques. En effet, le doliprane est un puissant antalgique qui a la propriété de soulager les douleurs, quelle que soit leur atrocité. Il peut alors apaiser ou empêcher les brûlures dans la vessie. Le même comprimé permet de descendre la fièvre que provoque l’infection.

Ainsi, le patient pourra venir petitement à bout de la fièvre et des douleurs, en utilisant le doliprane, dans le respect des prescriptions de son médecin.

Peut-on utiliser le Spasfon contre la cystite

Le Spasfon est un médicament qui peut entrer dans le traitement des cas de cystite. Toutefois, il revient au médecin d’étudier le cas à lui présenté, pour définir si le spasfon sera utile ou non.

L’utilisation du spasfon dans un tel traitement sera nécessaire dès lors que le traitant souhaite avoir un résultat beaucoup plus efficace, en vue d’une guérison plus rapide. En effet, le spasfon contient des propriétés qui combattent les effets spasmodiques que peuvent subir les vésicules, les biliaires et les intestins des personnes affectées par la cystite.Par conséquent, le spasfon est utilisable pour sortir de l’emprise de la cystite, mais elle ne remplace pas le doliprane, car il ne calme que certaines douleurs et n’a pas d’effet contre la fièvre.

À Lire Aussi  Adapalene avis : Tout savoir sur ce médicament 

Est-il permis d’associer le doliprane et le spasfon ?

L’association des deux anti-inflammatoires est tout à fait libre. Il n’existe aucun risque à utiliser concomitamment le spasfon et le doliprane. De fait, l’un contient du paracétamol et l’autre se compose de substances antispasmodiques. Or, l’association de ces deux éléments n’a pas d’interaction contre-indiquée. Dans ce cas, le doliprane et le spasfon peuvent se donner la main pour soulager les patients aux prises avec la cystine.

Somme toute, le doliprane et le spasfon sont tous deux des remèdes anti-cystites. Ils éliminent les douleurs et apaisent la fièvre. Cependant, le traitement de la cystite va au-delà de l’apaisement des douleurs. Il faut aller jusqu’à détruire ou tuer les bactéries qui sont à l’origine du mal. C’est pourquoi il est nécessaire d’associer des antibiotiques en vue d’un traitement complet et certain.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Comment soigner un mal de dents ?

Lorsqu’un mal de dents survient, il devient difficile pour toutes personnes d’arriver à mettre ses idées sur autre chose. Heureusement, il existe de nombreuses façons

dépression

Comment soigner une dépression ?

La dépression représente l’une des pathologies (maladies) très graves qui ne soigne pas tout seule et qui peut s’empirer si rien n’est fait. Toutes les