Est-il dangereux de prendre trop de vitamine C ?

vitamine c

La vitamine C est un nutriment très utile à l’organisme humain. En effet, nommée acide ascorbique, elle est présente dans les légumes et les fruits. La vitamine C joue d’importants rôles dans l’oxydation, en ce sens qu’elle permet de renforcer le système immunitaire. Cependant, un apport élevé en vitamine C peut entraîner la formation de calculs rénaux. De plus, il peut être la source des troubles digestifs.

Pourquoi faut-il manger des aliments riches en vitamine C ?

Nutriment très actif dans l’organisme, la vitamine C détient un grand pouvoir de maintien du corps humain en bon état. Elle agit en synergie avec d’autres vitamines afin de jouer pleinement son rôle. En effet, la vitamine C lutte contre l’oxydation et produit des neurotransmetteurs pour le cerveau. Tout ceci permet de rendre plus vif le système immunitaire.

La vitamine C : rôle antioxydant 

La vitamine C est un antioxydant très fort. En effet, elle a une réelle capacité dans la neutralisation des excès de radicaux libres dans l’organisme. Il faut dire qu’elle est plus efficace dans ce cas lorsqu’elle est combinée avec d’autres nutriments comme :

  • La vitamine E ;
  • Ou le sélénium ;
  • Ou encore le zinc. 

Ainsi, la vitamine C assure pleinement ce rôle en protégeant l’organisme du stress oxydatif et du vieillissement prématuré des cellules. Il faut dire que cette action permet également de protéger l’organisme de certaines maladies mortelles. 

À Lire Aussi  Où trouver le plus de vitamine C ?

Il s’agit du cancer, des maladies cardiovasculaires et des pathologies neurodégénératives.

La vitamine C et la production de neurotransmetteurs

L’acide ascorbique qu’est la vitamine C stimule la sécrétion des neurotransmetteurs dans le cerveau. La dopamine, la noradrénaline, l’adrénaline, etc, sont des neurotransmetteurs qui assurent le bon fonctionnement du cerveau.

Comme il a été mentionné précédemment, la vitamine C lutte contre les pathologies neurodégénératives comme l’Alzheimer. Tout ceci lui confère son efficacité dans le fonctionnement cérébral.

La vitamine C et le système immunitaire

Les cellules assurant la défense du système immunitaire sont en grande partie soutenues par l’acide ascorbique. En effet, la vitamine C contribue à la sécrétion et au renouvellement des globules blancs dans l’organisme. Ainsi, ces globules sont plus aptes à défendre le système organique des agents pathogènes externes comme internes.

Prendre trop de vitamine C : les dangers

Avoir un apport élevé en vitamine C constitue des menaces pour l’organisme. Au-delà de 1000 mg, la vitamine C peut provoquer de graves dysfonctionnements dans l’organisme humain. Ceux-ci se manifestent généralement par la formation de calculs rénaux à partir de l’oxalate et l’hémochromatose.

De plus, la surconsommation des aliments riches en vitamine C peut causer des troubles digestifs comme la diarrhée et les crampes d’estomac. Néanmoins, il serait important de préciser qu’un taux très bas de vitamines C dans l’organisme a aussi des conséquences négatives. Ceci peut être la source des symptômes comme :

  • Une fatigue générale ;
  • Une asthénie ;
  • Un manque d’appétit, etc.

En conséquence, il est primordial de veiller à un apport moyen de vitamine C dans l’organisme.

Les apports nutritionnels conseillés en vitamine C

Pour être à l’abri des conséquences énumérées précédemment, les experts en médecine ont fait d’importantes recommandations. En effet, ils recommandent un apport nutritionnel en vitamine C par jour selon l’âge et le sexe.

À Lire Aussi  Quel fruit contient de la vitamine K

Entre 0 à 70 ans

L’apport nutritionnel conseillé pour les bébés de 0 à 6 mois est de 40 mg. De 7 à 12 mois, il est recommandé d’augmenter ce taux de 10 mg pour les nouveau-nés. Dans la période de 1 à 3 ans, ils peuvent bénéficier d’un apport nutritionnel en vitamine C de 60 mg.

Entre 4 et 8 ans, l’apport nutritionnel conseillé en vitamine C aux enfants oscille entre 75 et 90 mg. Les garçons et les filles de 9 à 13 ans ne doivent pas excéder 100 mg d’apport nutritionnel. À partir de 14 ans, chez les deux sexes, l’apport nutritionnel recommandé en vitamine C est rigoureusement de 110 mg. 

70 ans et plus

Les hommes âgés de plus de 70 ans ne devront pas excéder la barre de 110 mg de vitamine C par jour. Par contre, les femmes de cette tranche d’âge devront passer à 120 mg. 

Pour femmes enceintes, femme en allaitement, fumeur

Le besoin en vitamine C recommandé aux femmes en état de grossesse est de 120 mg. Les femmes en état d’allaitement ont besoin de 10 mg de plus, soit 130 mg. Les 130 mg sont également conseillés pour ceux qui fument.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa