La cigarette a-t-elle des inconvénients sur la cicatrisation ?

Il est de notoriété publique que la cigarette ruine la santé de l’homme. C’est même un aveu que font les maisons de production en l’inscrivant sur l’emballage. Si l’humanité est faite sur la dangerosité de la cigarette sur la santé, il sied donc à raison de s’appesantir sur un aspect particulier : la cicatrisation d’une plaie. La question qui revient sans cesse à cet effet est de savoir si la cigarette a des inconvénients sur la cicatrisation. Une idée claire, précise et bien détaillée se fera sur la question dans cet article.

Réduction du flux d’oxygène

L’air naturel que nous respirons est doté de substances capables de cicatriser une plaie. C’est une évidence scientifique qui n’est malheureusement pas vérifiée chez les fumeurs. En effet, la fumée des cigarettes comporte des matières toxiques qui rendent l’oxygène impur. La nicotine, le monoxyde de carbone, les cyanures d’hydrogène troublent l’oxygène qui traverse le sang vers la plaie. Les globules rouges, transporteurs par excellence de l’oxygène à travers tout le corps, se voient freinés dans leur élan à cause des fumées qui ont envahi l’organisme. Les vaisseaux sanguins endommagés provoquent une circulation difficile du sang susceptible de mal alimenter la plaie à cicatriser.

Accroissement du taux de sucre dans le sang

Aussi banal qu’il puisse paraître, l’usage de la cigarette peut facilement favoriser la montée du taux de sucre dans le sang. Cette inflation est de nature à ralentir voire compliquer le processus de cicatrisation. Plus grave encore, une élévation de la  glycémie rend rigides les artères, rabaisse l’élan du sang dans son processus de circulation. Elle fragilise les globules rouges, rend épais les capillaires sanguins. La situation est beaucoup plus alarmante et déplorable chez les personnes atteintes d’un diabète chronique et ayant une plaie. L’hyperglycémie de ces dernières affecte la célérité de leur système immunitaire. Ce qui engendre une extrême complication de cicatrisation de plaie, et même leur décès.

À Lire Aussi  Adapalene avis : Tout savoir sur ce médicament 

Amplification de la douleur

La présence de la plaie induit forcément des douleurs. Selon les spécialistes de la santé, elles (les douleurs) sont dues à la naissance de l’infection qui survient à la suite de la blessure. Principalement, deux (02) types de douleurs surgissent le plus souvent quand il s’agit des plaies. La première du nom de douleur nociceptive découle des dommages causés aux tissus qui entourent la plaie. La seconde appelée douleur neuropathique est relative aux nerfs périphériques atteints au niveau de la plaie. La souffrance que génèrent ces douleurs précitées s’amplifie beaucoup plus chez les patients habitués à la cigarette. Cela s’explique par le manque de résistance de leur peau. 

Complications à l’issue d’une chirurgie

Les opérations chirurgicales laissent des traces de plaies qui doivent se cicatriser. Si le processus de cicatrisation ne cause pas trop de souci chez les patients normaux, la situation n’est pas identique chez les accros à la cigarette. La complication s’observe surtout lorsqu’il s’agit de ces formes d’opérations. De façon énumérative, on peut évoquer :

  • La chirurgie esthétique ;
  • La chirurgie buccale et dentaire;
  • La chirurgie orthopédique ;
  • La chirurgie digestive ;
  • La chirurgie du cancer du sein.

Pour chacune de ces catégories de chirurgie, la cicatrisation des plaies post opératoires reste compliquée du fait des troubles occasionnés par la fumée des cigarettes.

Risques d’infection

Ils s’observent fréquemment à la suite d’une chirurgie des os du pied ou de la cheville. À l’issue de ce type d’opération, la cigarette peut faire chuter la vitesse de la cicatrisation osseuse. Selon les revues scientifiques, la multiplication de plaies et la lenteur de cicatrisation varient de 2 à 10. De surcroît, les composantes toxiques de la cigarette restreignent l’activité des neutrophiles. Cette restriction peut causer le développement soudain de l’infection. Celle-ci (l’infection) risque de susciter d’autres thérapies afin d’éviter la menace de la gangrène.

À Lire Aussi  Quelles sont les choses à éviter après une rhinoplastie ?

Défaillance du système immunitaire

Le système immunitaire renvoie aux moyens de défense de l’organisme humain afin de vaincre les microbes et les parasites. Il joue un rôle important dans la cicatrisation d’une plaie s’il n’est pas exposé aux fumées de la cigarette. Celles-ci (les fumées) l’altèrent et le rendent défaillant. Les troubles dus à la cigarette sont à l’origine de cette altération. Ces troubles impactent l’étape inflammatoire. Les cellules et organes du système immunitaire tels que les lymphocytes, les anticorps, la moelle osseuse, le système lymphatique n’arrivent plus à jouer convenablement leur rôle. La destruction et la neutralisation de la plaie en prennent inévitablement un coup.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Comment soigner un mal de dents ?

Lorsqu’un mal de dents survient, il devient difficile pour toutes personnes d’arriver à mettre ses idées sur autre chose. Heureusement, il existe de nombreuses façons

dépression

Comment soigner une dépression ?

La dépression représente l’une des pathologies (maladies) très graves qui ne soigne pas tout seule et qui peut s’empirer si rien n’est fait. Toutes les