Quelles sont les 3 formes de troubles de comportement alimentaires ?

D’après l’assurance maladie, l’anorexie mentale touche généralement 0,2 à 0,3 % des hommes et 0,9 à 1,5 % des femmes. Il s’agit d’un trouble de comportement alimentaire (TCA) répandu, mais que de nombreuses personnes ignorent. Il existe sous divers types qui méritent d’être mis en lumière. Il n’y a pas que l’anorexie en effet. Si vous souhaitez connaître les formes que peuvent revêtir les TCA, cet article est alors fait pour vous ! Découvrez ici les 3 formes principales à connaître.

La boulimie


La boulimie est un trouble du comportement alimentaire (TCA) qui se manifeste par des crises compulsives d’indigestion de grandes quantités de nourriture. Ces crises sont suivies de comportements inhabituels ou inappropriés tels que :

  • Des exercices physiques excessifs ;
  • Des vomissements ;
  • Ou encore le jeûne.

Pour la boulimie, les problèmes dentaires et les troubles digestifs se manifestent sur le long terme. Sur le court terme, vous pouvez constater une baisse du taux de potassium sanguin. Ce problème conduit certaines fois à l’arrêt cardiaque.

L’hyperphagie boulimique

Quant à l’hyperphagie boulimique, il se présente en général sous forme d’épisodes récurrents de crises de boulimie. Par contre, ce trouble se manifeste sans comportements compensatoires associés à la boulimie.

Les conséquences de ce trouble sont généralement liées au surpoids. En d’autres termes, il s’agit de tout ce qui a rapport aux atteintes articulaires, aux maladies cardiovasculaires et métaboliques.

L’anorexie mentale

L’anorexie mentale est quant à lui, un trouble caractérisé par une alimentation insuffisante. Cela est dû à un refus de prise de poids malgré les besoins physiologiques que réclame le corps.

À Lire Aussi  Tout savoir sur la méthode de perte du poids de Simon Cavallo

Les effets néfastes de ce trouble proviennent habituellement de la dénutrition voire de la malnutrition qui en découle. Les troubles digestifs, la léthargie, l’ostéropose, l’arrêt des cycles menstruels, le dysfonctionnement rénal ainsi que les déficits cognitifs sont les conséquences qui découlent de l’anorexie mentale. Outre ces troubles, il est parfois possible de tomber sur des troubles assez rares tels que :

  • une alimentation hypersélective (le fait de manger des aliments ayant une caractéristique spécifique) ;
  • le mérycisme (le fait de remastiquer du bol alimentaire ou le fait de régurgiter la nourriture volontairement) ;
  • le pica.

En fin de compte, 10 % de la population pourraient être concernés si l’on englobe toutes les formes de TCA. Faites donc attention à votre santé et pensez également à consulter si vous présentez des symptômes de l’un de ces troubles.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa