Que doit-on savoir sur le rétrécissement foraminal du rachis cervical ?

Rétrécissement foraminal

Le rétrécissement foraminal est une pathologie qui arrive le plus souvent après l’âge de 50 ans. C’est l’une des manifestations cliniques du canal lombaire étroit. Ce mal très fréquent se présente de manière presque similaire à celle du syndrome radiculaire par hernie discale. Pour en savoir plus sur les causes, les symptômes et les conséquences de ce mal, lisez.

Qu’est-ce que le rétrécissement foraminal ?

Le rétrécissement foraminal est un resserrement osseux qui se produit exactement à l’endroit où les nerfs quittent la moelle osseuse. Cette situation entraîne une irritation de la racine nerveuse et des douleurs intenses dans certaines parties du corps, en fonction des nerfs qui sont touchés.

Le rétrécissement foraminal touche toutes les cellules de la moelle épinière et peut contribuer à l’apparition d’une névralgie cervico-brachiale. Encore appelée la myélopathie cervicarthrosique, ce mal nécessite dans presque tous les cas, une intervention chirurgicale. En règle générale, cet acte chirurgical réussit à tous les coups et permet d’élargir le passage des nerfs.

Les causes de la maladie

Souvent, la maladie s’observe chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est due en grande partie à l’arthrose qui est une maladie qui facilite la compression des nerfs qui sont censés être libres à l’intérieur du foramen. C’est justement cette compression du nerf qui est à l’origine des nombreuses douleurs que les patients ressentent dans les membres supérieurs. D’autres éléments pathologiques peuvent s’associer à l’arthrose pour causer le rétrécissement foraminal. Il s’agit de :

  • La discopathie ;
  • L’instabilité vertébrale ;
  • Le glissement des vertèbres ;
  • L’épaissement du ligament jaune.
À Lire Aussi  Nutravision avis et Présentation : Arnaque ou Pas ? Notre test

Quels sont les symptômes de cette pathologie ?

Les symptômes qui accompagnent ces rétrécissements foraminaux dépendent du nombre de nerfs touchés. S’il n’y a qu’un seul nerf touché par le mal, on parle de névralgie cervico-brachiale. Dans ce cas, l’individu touché ressent des douleurs dans le bras, le cou, l’avant-bras et les jambes.

De temps en temps, il peut sentir aussi des sensations de fourmillements dans ses doigts. Il peut s’ensuivre aussi une faiblesse musculaire de telle sorte que le patient n’arrive plus à réaliser certains mouvements comme auparavant.

Cependant, si plusieurs nerfs sont touchés, il s’agit alors d’une myélopathie. Ici, les fourmillements se font de plus en plus intenses et se remarquent systématiquement dans les deux doigts. Cela entraîne aussi des douleurs et une maladresse. Par exemple, vous n’arrivez plus à faire des gestes simples comme boutonner des vêtements. Cela peut même atteindre la fonction érectile et causer dans certains cas des difficultés pour marcher.

Comment se déroule le diagnostic clinique ?

Pour diagnostiquer le problème, les médecins neurologues recommandent en priorité l’examen appelé IRM. Il s’agit de l’imagerie par résonnance magnétique. Elle est très efficace pour détecter les cas difficiles de myélopathie cervicarthrosique. Cet examen dévoile clairement les signes de compression des nerfs ou d’une racine dans son foramen.

Tout comme l’IRM, il y a un deuxième examen moins performant à savoir le TDM. Ce dernier fournit des informations sur l’os. Il permet aux médecins de vite trouver les causes de la compression de la moelle épinière afin d’apporter rapidement des solutions. Une autre manière de diagnostiquer le rétrécissement foraminal est de réaliser des radiographies.

À Lire Aussi  Comment dissoudre une épine calcanéenne ?

Que sait-on des solutions possibles ?

L’une des recommandations des médecins contre le rétrécissement foraminal, c’est de faire attention à la posture. En effet, il vous faudra par exemple vous tenir droit plus souvent afin d’éviter des douleurs au niveau de la partie cervicale. Vous devrez aussi penser à limiter vos activités quotidiennes et privilégier le repos que les médecins vous prescrivent le plus souvent.

Il existe aussi l’usage de la chaleur et de la glace pour remédier aux douleurs. Par exemple, le recours à des compresses chaudes et froides sont aussi des pratiques qui peuvent réduire la douleur. Par ailleurs, les séances de kinésithérapie permettent également de soulager et de prévenir les douleurs liées au rétrécissement foraminal. Chaque séance permet de libérer la pression nerveuse au niveau du rachis et d’augmenter la flexibilité du rachis cervical. D’autres accessoires comme la minerve cervicale permettent aussi de soulager ce mal.

 

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa