Arthrose zygapophysaire : quelles sont les sources et solutions de cette pathologie ?

Arthrose zygapophysaire

L’arthrose zygapophysaire n’est rien d’autre que l’arthrose de la colonne vertébrale qui est une forme d’arthrite chronique. Cette dernière touche généralement les articulations de la colonne vertébrale en provoquant des raideurs et des douleurs au niveau du dos et du cou. Ainsi, elle peut banalement limiter les mouvements du patient. L’arthrose zygapophysaire peut provenir de différentes sources, mais dès qu’elle est diagnostiquée, elle peut être traitée de diverses manières (injections, médicaments, chirurgie). De même, ses symptômes peuvent être contrôlés par des soins de physiothérapie, des chiropratiques et d’autres traitements. Une bonne prise en charge sanitaire de l’arthrose de la colonne vertébrale peut favoriser une vie sans inconfort à chaque patient.

Arthrose zygapophysaire : qu’est-ce que c’est cette pathologie ?

Connue plus sous le nom de l’arthrose de la colonne vertébrale, l’arthrose zygapophysaire est ce type d’arthrite ou d’arthrose qui affecte particulièrement les articulations zygapophysaires. Il s’agit des articulations qui connectent (relient) les différents arcs vertébraux formant la colonne vertébrale. L’appellation « arthrose zygapophysaire » désigne simplement l’usure du cartilage qui se trouve entre les apophyses vertébrales. Ces dernières accomplissent une mission très importante en ce sens qui facilitent la stabilisation de la colonne vertébrale et les mouvements de flexion et d’extension dorsale.

Ainsi, les apophyses vertébrales aident à maintenir la tête droite. Ceci implique que l’arthrose interapophysaire (arthrose zygapophysaire) se distingue nettement de la discarthrose. En effet, lors d’une arthrose de la colonne vertébrale, les apophyses touchées sont généralement celles localisées en arrière des vertèbres. Cependant, au niveau de la discarthrose, ce sont les disques intervertébraux qui se retrouvent en avant des vertèbres qui sont plutôt affectées. Enfin, il faut aussi reconnaître que l’arthrose zygapophysaire se démarque de tous les autres types d’arthroses : l’arthrose cervicale et l’arthrose lombaire.

À Lire Aussi  Comment soigner un lumbago ? Nos conseils

Quels sont les symptômes de l’arthrose interapophysaire ?

Les premiers signes d’une arthrose zygapophysaire sont les douleurs qu’elle engendre dans les articulations zygapophysaires à cause de l’usure du cartilage. Il s’agit bien évidemment des douleurs chroniques qui peuvent varier d’un patient à un autre. Ce sont des douleurs mécaniques qui se font ressentir lorsque le patient effectue des mouvements.

Leur manifestation se trouve alors dans l’activité et non dans le repos. Elles se calment complètement une fois que le patient n’effectue plus de mouvement et est au repos. Parfois, la douleur peut limiter la mobilité du patient ou même entraîner des déformations articulaires sérieuses. Enfin, ce problème d’arthrose zygapophysaire peut causer banalement les maux de dos.

Causes et diagnostic de l’arthrose zygapophysaire

Plusieurs facteurs peuvent être à la base d’une maladie d’arthrose zygapophysaire. En effet, la source de cette pathologie peut être génétique ou pondérale. De même, la pratique d’une activité sportive intense ou même l’âge peuvent être à l’origine de cette maladie. Enfin une arthrose interapophysaire peut être causée par une fracture dans les articulations vertébrales ou un traumatisme. Dans l’un ou l’autre des cas, son diagnostic est avant tout clinique, mais la confirmation passe par la réalisation des radiographies du rachis.

Comment traiter ou prévenir l’arthrose zygapophysaire ?

L’arthrose interapophysaire est une pathologie qui ne se guérit pas, mais il y a des traitements médicaux pour le calmer ou le soulager. Vous trouverez donc satisfaction à travers la prise des médicaments antalgiques, des injections ou encore dans l’observation d’une kinésithérapie ou une ostéopathie. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est aussi envisageable. Par ailleurs, pour prévenir ce mal, vous devez adopter une bonne posture, veiller sur votre poids, avoir une bonne alimentation, des activités sportives recommandées.

À Lire Aussi  Les meilleurs traitements naturels du kyste poplité

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa