Névrome de Morton : Les traitements naturels

La névrome de Morton est une maladie neurologique face à laquelle la médecine moderne tarde à trouver des remèdes médicamenteux véritablement efficaces. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser outre les médicaments et autres approches de solutions de la médecine moderne, des traitements naturels. En effet, les traitements de la médecine moderne s’accompagnent le plus souvent d’effets secondaires le plus souvent désagréables. 

Eu égard à cette situation, le recours aux traitements naturels est plus que recommandé. Quelles sont les causes de la névrome de Morton ? Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les traitements naturels qui permettent de la guérir efficacement et sans effets secondaires désagréables ?

Les causes de la maladie de Morton

Elles sont multiples. 

Les causes anatomico-structurelles

Le pied a une anatomie relativement complexe. En plus de cela, il fait très souvent l’objet d’anomalies morpho-structurelles congénitales (dès la naissance) ou acquises (traumatiques) qui peuvent créer des gênes de contact et d’irritation des zones entourant le nerf plantaire médial. 

Les causes adaptatives

Souvent, l’utilisation prolongée de chaussures étroites et inconfortables entraîne une surcharge de l’avant-pied. De ce fait, une friction sur la zone du nerf plantaire médial peut être la cause de douleurs entre les métatarses. 

Les causes posturales (déséquilibres)

Le soutien plantaire doit être équilibré. Et souvent un déséquilibre dans une zone même distante peut amener à une surcharge d’une partie du pied.  Si c’est la zone des métatarses, il est fort probable qu’il y ait  inflammation du pied. Il s’agit là de la manifestation sans doute du Névrome de Morton. 

À Lire Aussi  Les meilleurs traitements pour une tendinite de l'épaule

Les causes liées au stress dynamique 

Certains sports engagent un geste sportif répété, entraînant des phénomènes d’agression sur les structures avant, médio ou arrière du pied. La pratique d’une pluralité de sports expose à cette forme d’agression. Il s’agit entre autres du football, du volley-ball et surtout de la course à pied. 

Les causes liées à la déformation 

Chez certaines personnes, un déséquilibre temporaire peut conduire à l’apparition de la maladie qui était peut-être latente. 

Les symptômes 

Trois principaux symptômes sont à retenir. 

La douleur 

C’est la douleur habituelle qui est considérable et ressentie dans la région antérieure du pied. Le sujet l’indiquera juste entre les orteils. Il est assez facile d’intuber le nerf interdigital impliqué, parce que la douleur est centralisée entre les deux faces intérieures des orteils touchés par la maladie. Souvent, la sensation douloureuse devient intolérable à tel point que la personne hésite à retirer sa chaussure pour prévenir la douleur violente. 

Les brûlures 

Étant une névralgie, les symptômes du type sensoriel sont très fréquents. Ils peuvent se manifester dans une zone ciblée ou s’étendre sur une grande partie du pied. Bon à savoir, ce type de brûlure ne peut être traité à base de remèdes classiques utilisés pour les inflammations musculo-articulaires. 

Les picotements

Il s’agit d’un symptôme neurologique pouvant s’étaler sur une grande surface. Le picotement est accentué par la pression des chaussures étroites. La présence d’engourdissements et de paresthésies ne renforcera que le diagnostic du névrome de Morton. 

Traitements naturels d’un Névrome de Morton

Il existe plusieurs solutions naturelles. 

À Lire Aussi  Que faire ? Gêne dans la gorge, l'impression d'avoir quelque chose de coincé

Le choix des chaussures

Pour réduire la douleur et éviter d’aggraver la compression nerveuse, il est recommandé de porter des chaussures larges et élastiques. Évitez absolument les chaussures fermées, étroites et serrées. Il est préférable de proscrire également les talons hauts. Choisissez toujours des chaussures adaptées à la taille et à la forme de vos pieds.

Les activités à éviter

Si vous souffrez du syndrome de Morton, évitez de marcher pendant de longues périodes. De même, il est conseillé de réduire les exercices (course, danse) qui sollicitent beaucoup les pieds.

Le froid

Pour soulager la douleur, appliquez des glaçons sur la zone touchée.

Les semelles orthopédiques

Pour soulager la douleur, vous pouvez également utiliser une semelle orthopédique faite sur mesure par un podiatre. Certains podiatres vous recommanderont également d’utiliser un séparateur d’orteils en silicone. 

Dans certains cas, ce remède naturel peut avoir d’excellents résultats.  Et si c’est trop cher, il y a possibilité de fabriquer une petite cale de 3mm. Placez un petit carré de papier plié sous un coussinet dans la chaussette

Le cataplasme d’argile

Faites un pansement d’argile et pansez vos pieds pendant deux semaines.

Du gel d’arnica

La crème à l’arnica est efficace pour soulager la douleur associée au névrome de Morton. Il suffit de mettre un peu de gel sous la zone touchée. Ensuite, enveloppez les pieds dans du film plastique. Gardez les pieds ainsi toute la nuit pour que le gel pénètre bien dans la peau.

Le port d’orthèse

L’appareil peut aider à soulager l’irritation causée par le Névrome de Morton en soulevant et en séparant les os. Cela réduit la pression sur les nerfs. Sachez qu’il existe différents types d’orthèses selon la courbure du pied et la position des orteils.

L’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) est connue pour ses propriétés antalgiques. Diluez simplement l’huile essentielle par voie topique. Vous pouvez également choisir d’utiliser des onguent qui en contiennent.

À Lire Aussi  Pourquoi faire le choix de la culotte menstruelle ?

Le bain des pieds

Dans le cas du syndrome de Morton, un bain de pieds est recommandé. Fabriquer votre propre bain à l’aide d’un mélange de sel de mer gris, d’huiles essentielles (genévrier, gaulthérie, cyprès, romarin camphré) et d’un émulsifiant. Vous pouvez également utiliser un mélange HE prêt à l’emploi. Un bain de pieds est recommandé pendant au moins dix jours.

La griffe du diable

En interne, un traitement racinaire secondaire est réalisé sur l’harpagophytum. Cette plante est souvent appelée griffe du diable. Pour de meilleurs résultats, associez l’harpagophytum au pissenlit, à la prêle ou à la spirée. Miser sur un traitement allant de six à huit semaines pour un résultat probant. Bon à savoir, n’oubliez pas de vous hydrater entre les repas.

Le curcuma

Le curcuma est un excellent anti-inflammatoire. Utilisez-le dans un extrait de dose pour un soulagement rapide de la douleur. Pour plus d’effet, mélangez-le avec du poivre.

Des séances de kiné et d’acupuncture

Au lieu de la chirurgie du pied, opter pour des remèdes naturels comme conseillé en liminaire. Un professionnel vous proposera des exercices de renforcement musculaire visant à libérer la plante des pieds et l’avant-pied. Vous pouvez également suivre des cours d’acupuncture.

La réflexologie plantaire

Le Névrome de Morton est en effet une inflammation, déséquilibrée. La réflexologie peut donc aider au soulagement des douleurs. Cependant, pour des raisons d’efficacité, les séances doivent être étroitement couplées. Le podologue relaxera ensuite progressivement la zone touchée en se basant sur les principes de l’énergie chinoise.

Le renforcement des pieds avec des exercices

Renforcer vos pieds peut vous aider à lutter contre la compression nerveuse. Pour renforcer vos pieds, faites de l’exercice régulièrement.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

test de colere

Comment ça marche, le test de colère ?

La colère figure parmi les émotions propres à l’homme et se manifeste par un courroux, une exaspération ou un mécontentement vis-à-vis d’une situation horripilante. Sa