Peut-on mourir de la vésicule biliaire ?

Peut-on mourir de la vésicule biliaire ?

Les maladies de la vésicule biliaire avec formation de calculs sont assez fréquentes à un tel point que la lithiase biliaire donne lieu à des milliers d’interventions chirurgicales tous les ans en France. Présenté de la sorte, il est plus que normal de se questionner sur la possibilité, ou non, d’en mourir. Pour le savoir, il sied de comprendre d’abord ce qu’est la vésicule biliaire, ses fonctions essentielles, de même que les potentielles maladies liées à cet organe plutôt indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Découvrez à travers le présent contenu tous ses éléments précités.

La vésicule biliaire : qu’est-ce que c’est concrètement ?

La vésicule biliaire est une petite boule de stockage accolée au foie dont le rôle consiste à recueillir les sels biliaires issus des cellules hépatiques. Elle est raccordée au duodénum (premières portions de l’intestin) par le canal cholédoque.

Les sels biliaires et la vésicule biliaire contribuent grandement au processus de la digestion des aliments. Matériellement, la contraction de la vésicule biliaire est déclenchée par l’arrivée du bol alimentaire dans les intestins. Une fois qu’elle est contractée, elle libère son suc dans le canal cholédoque puis dans le duodénum. Dans certains cas, cette vidange biliaire ne fonctionne pas en raison de l’épaississement de la bile ou parce qu’elle se bouche avec la formation de calculs.

Dans le premier cas, on parle d’une « boue biliaire » alors que le second cas donne lieu à la lithiase biliaire ou cholélithiase. Les calculs sont, la plupart du temps, constitués de cholestérol qui se cristallise et devienne dense, avec des fois de la bilirubine (le pigment naturel contenu dans la bile) d’une couleur jaune-verdâtre. De ce qui est prouvé, des états comme le jeûne, la grossesse ou encore l’obésité ralentissent le bon fonctionnement de la vésicule biliaire.

À Lire Aussi  Les meilleurs traitements naturels de l’otite séreuse

Les symptômes d’une vésicule biliaire défaillante

Dans le cas d’une simple boue biliaire, l’élimination de la bile n’est que ralentie. Ce qui fait de cette défaillance une maladie asymptomatique. Toutefois, sur le long terme, ce mauvais drainage peut engendrer des répercussions en augmentant notamment la pression en amont, jusqu’aux canaux hépatiques. Ce qui causera l’inflammation de ces derniers aboutissants sur une angiocholite ou une cholangite. Un dysfonctionnement hépatique sera de fait constaté.

Les sources des symptômes des calculs biliaires

Il est estimé que 80 % des calculs biliaires sont asymptomatiques. Dans les cas où les calculs biliaires se manifestent, leurs symptômes sont corrélés en majorité à la taille desdits calculs et à leur position qui sont toujours aléatoires. En effet, ils peuvent soit avoir un effet irritant et inflammatoire (la cholécystite) soit carrément boucher le canal cholédoque de manière totale ou partielle.

Ce ne sont que dans ces hypothèses que les symptômes d’une vésicule biliaire défaillante sont les plus marqués. Des crises de lithiase avec la colique hépatique peuvent survenir de ces symptômes.

Manifestation de la crise biliaire

Les crises de lithiase dont il a été précédemment question peuvent être d’une fréquence chronique ou évoluer sous des formes aiguës souvent assez graves. Généralement, ces crises se manifestent sur une durée s’étalant aussi bien de quelques minutes que de quelques heures. Si vous êtes sujet à cette crise, vous ressentirez une douleur non négligeable dans la partie supérieure de l’abdomen. Cette douleur se loge habituellement au centre ou à droite.

Elle peut également se propager vers le dos ou encore vers les omoplates. Associés à un syndrome vagal, sudation, vomissements et pâleur répondront à l’appel, parfois avec de véritables crises de colique hépatique plutôt douloureuses. Il faut préciser qu’une lithiase biliaire peut dans une certaine mesure se compliquer par une surinfection bactérienne qui peut être responsable d’une cholécystite (vésicule) ou d’une cholangiohépatite.

À Lire Aussi  Comment dormir avec une tendinite à l’épaule ? Guérir rapidement.

Que ce soit pour des problèmes de calculs biliaires ou de crise biliaire, il est important de se rendre chez un médecin pour une consultation dès l’apparition des symptômes. Vous devez savoir que selon le cas, un simple changement de votre régime alimentaire suffit amplement pour remédier votre souci. Cependant, il est aussi possible que votre vésicule entraîne des complications nécessitant une opération chirurgicale.

Est-il possible de mourir d’une maladie de la vésicule biliaire ?

La réponse à ce questionnement est un « oui » sans équivoque. À l’instar de toute autre maladie négligée, il est bien possible de mourir de la vésicule biliaire. En effet, si à l’apparition des symptômes, le mal n’est pas traité et qu’il est ignoré, le canal biliaire bloqué peut entraîner une inflammation qui conduira assurément au trépas si elle n’est pas traitée.

Chirurgie de la vésicule biliaire

La formation des calculs biliaires sur la vésicule biliaire ne nécessite pas, en temps normal, un traitement. Un changement de régime alimentaire et une adoption d’habitude alimentaire saine devraient vous éviter la survenance d’une complication.

Toutefois, si un calcul se loge dans le canal de drainage de la vésicule, des complications surviendront. En effet, l’écoulement de la bile sera bloqué et de fortes douleurs commenceront à se faire ressentir. Il est même possible d’assister à une infection ou à une inflammation de la vésicule.

Lorsque l’état de la vésicule se dégrade à un tel point, les traitements conservateurs à l’instar du régime alimentaire ou encore des comprimés se révèlent être inefficaces. Ce qui donne lieu à une intervention chirurgicale pour l’ablation ou le retrait de la vésicule biliaire.

À Lire Aussi  Les meilleurs traitements naturels d’une fissure du ménisque

Est-il possible de vivre sans une vésicule biliaire ?

Vous pourriez penser qu’il est extrêmement difficile, voire impossible, de vivre sans une vésicule biliaire. Mais, il n’en est rien. Plusieurs personnes à travers le monde mènent une vie saine et heureuse sans cet organe. Vous vous demandez certainement comment.

Eh bien, sachez qu’il existe plusieurs façons de vivre sans cet organe. Une méthode assez courante consiste à faire usage d’une poche de stomie, un petit sac externe qui fait office pour recueillir les déchets. Ces petits sacs sont fixés sur le corps de plusieurs manières et sont vidés au besoin.

L’autre possibilité pour vivre sans la vésicule consiste à subir une opération de déviation. Cette opération déviera le canal biliaire vers une autre partie du corps à l’instar de l’intestin. Bien entendu, les débuts ne seront pas faciles à vivre, mais l’habitude finira par estomper la sensation de gêne des débuts. Il est donc tout à fait possible de mener une vie épanouissante et normale sans cet organe.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Articles en relations

Tout savoir sur la cervicalgie

Sur la totalité des Français, 40 % au moins souffrent régulièrement de douleurs au cou. Il s’agit de la cervicalgie. Si vous faites partie de ces